Interview locale, Hugo Pereira, 18 ans, en Service Civique au Centre Europe Direct des Charentes

  • Qui es-tu, quel est ton parcours ?

Je m’appelle Hugo PEREIRA, j’ai 18 ans et je suis étudiant en première année de licence de droit (études à distance) à l’Université de Lille.

En parallèle de mes études, je suis co-fondateur et actuel Trésorier/Délégué aux Relations Institutionnelles de l’association Eurodoxa.

Depuis mi-mars, je suis volontaire en service civique au Centre Europe Direct des Charentes, un service du Centre Information Jeunesse d’Angoulême.

 

  • Quel est ton rôle au Centre Europe Direct et quelles sont tes missions ?

Au Centre Europe Direct des Charentes, je travaille principalement aux côtés de Mathieu Bégaudeau qui gère le service.

Mon rôle est de l’assister dans son rôle d’information sur l’Union Européenne et ce qu’elle fait ou propose pour les citoyens dans leur quotidien. Cela passe par de l’information sur les mobilités dans le cadre du programme Erasmus+, sur le fonctionnement des institutions européennes, notamment auprès des jeunes, par la promotion du débat citoyen autour de l’Union Européenne ou encore par le soutien des porteurs de projets qui agissent dans une démarche européenne (des associations, des lieux culturels…).

Depuis mon arrivée, j’ai eu l’occasion de travailler sur de nombreuses missions. L’une d’entre elles a été d’aller à la rencontre de jeunes pour recueillir leurs questions sur le rôle de l’UE dans la protection de l’environnement dans le cadre du Green Deal. Ces questions vidéo ont été adressées à Benoît Biteau, député européen écologiste lors d’un live sur Facebook.

En ce moment notre travail se concentre sur la préparation du Joli Mois de l’Europe et sur la réalisation d’émissions de radio sur l’impact de l’Europe dans la vie quotidienne diffusées sur Radio Attitude.

 

  • Parle nous de ton projet personnel

Il y a 3 ans et demi, j’ai fondé l’association Eurodoxa avec un ami.

Celle-ci a pour but d’expliquer le fonctionnement et les actions de l’Union Européenne principalement aux jeunes et d’encourager le débat citoyen autour de l’Europe.

Pour cela, nous organisons notamment des simulations du Parlement Européen directement dans les lycées ou à l’échelle départementale/régionale.

Ces simulations plongent les jeunes dans le quotidien d’un député européen en commission parlementaire. Les participants sont amenés à débattre, amender et voter une proposition de texte sur un thème d’actualité.

C’est un moyen ludique et amusant de faire découvrir aux jeunes le fonctionnement et les actions concrètes de l’Union Européenne dans le quotidien des citoyens.

Malgré les difficultés liées à la crise sanitaire, nous essayons de maintenir une activité à distance grâce à des simulations en visio ou des contenus sur les réseaux sociaux. C’est ce qui a permis à l’association, après trois ans d’existence, d’être reconnue association d’intérêt général.

 

Il est possible de nous retrouver sur notre site www.eurodoxa.fr et sur les réseaux sociaux comme Instagram @eurodoxa_fr.

 

Répondre